Comment choisir une motorisation pour un portail battant

Un portail motorisé procure toujours les mêmes avantages qu’il soit battant ou coulissant. En effet, grâce à la motorisation, on profite d’un plus grand confort. Il n’est plus nécessaire de dépenser de l’énergie à pousser le portail ou même de sortir de la voiture pour l’ouvrir ou pour le fermer. Cela représente un gain de temps considérable. D’autre part, la sécurité est optimale avec un portail motorisé. Dans cet article, vous allez découvrir comment choisir une motorisation de portail battant.

Comment choisir une motorisation de portail battant ?

Pour faire le bon choix d’une motorisation de portail battant, il faut prendre en considération quelques critères essentiels. À savoir le poids du portail qui dépend du matériau de construction. La solidité des vantaux et le sens d’ouverture. Il faut également prendre en compte la puissance de l’alimentation. La vitesse d’ouverture et de fermeture que vous recherchez. Le nombre d’ouvertures du portail par jour et le système d’ouverture qui vous plait, soit par télécommande, par badge, etc.

Les différents types de motorisations de portail battant auxquels vous pouvez opter

Vous avez plusieurs options d’automatisme de portail quand il s’agit d’un portail battant.

D’abord, il y a la motorisation à bras articulée. Disponible en deux modèle : les bras hydrauliques et les bras électromécaniques. C’est un système équipé de bras articulés fonctionnant comme des bras humains. Si vous avez un portail déjà installé, c’est le type d’automatisme qu’il vous faut. Il est facile à mettre en place.

Ensuite, la motorisation à vérins qui est dotée d’un tube (le vérin) à l’intérieur duquel il y a un piston. Vous avez trois options d’automatisme de portail à vérin : la motorisation à vérin pneumatique, la motorisation à vérin hydraulique et la motorisation à vérin électrique. Il est à noter que ce système est surtout fait pour des portails à vantaux solides et lourds.

Puis, il y a la motorisation à roue. Comme l’automatisme de portail à bras, la motorisation à roue est très facile à installer. Il n’y a qu’à fixer les roues sur chacun des battants. C’est le système le moins cher du marché. De plus, la motorisation à roue peut être installée sur n’importe quels type et forme de terrain (incliné, déformé, en pente, etc.). Elle est également très économique, cette motorisation n’a besoin que d’une tension de 24 volts pour fonctionner.

Si vous recherchez un système plus design, il y a la motorisation enterrée. Comme le moteur est complètement enfoui sous le sol, il est donc bien protégé. Cela lui confère une bonne durabilité. Côté performance il n’y a pas à craindre. Son avantage est que le portail peut s’ouvrir jusqu’à 180 ° des deux côtés (vers l’intérieur ou vers l’extérieur). En revanche, ce type d’automatisme nécessite de grands travaux de maçonnerie. Par conséquent, il coûte plus cher que les autres types de motorisations.

Enfin la motorisation intégrée qui présente les mêmes avantages que l’automatisme de portail enterré. Ce qui les différencie c’est que le premier s’enterre alors que le second s’intègre directement dans le portail. En effet, la motorisation intégrée ne peut pas être séparée du portail. Si vous pensez opter pour ce type de motorisation, vous devez donc envisager de remplacer votre portail en entier.

Pour fonctionner correctement, la motorisation portail battant doit être installée d’une manière convenable. Si vous voulez savoir comment y procéder, cliquez ici.